Plongez-vous dans l'univers d'Ao No Exorcist!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Grand marquis des enfers
Messages : 115
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 28
Localisation : tout près de toi, toujours et à jamais...
MessageSujet: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Lun 26 Mar - 18:09


L'astre brûlant rougeâtre de la Géhenne n'avait cesse de gravir le firmament finissant par éblouir
la contrée démoniaque, les quelques faibles rayons qu'il émettait venaient caresser le doux visage encore endormi du jeune homme, la faible lumière en s'intensifiant semblait déceler les moindres
parcelles de sa peau si pâle. Son œil droit s’entrouvrait timidement le laissant ainsi découvrir le paysage encore flou qui se dévoilait peu à peu, il passa sa douce main sur son autre œil pour
vérifier si son cache n'avait pas bougé. Un long soupir sortit de ses lèvres entrouvertes suivi d'un léger grognement puis replongea aussitôt sous ses nombreux draps de soie blanche qui laissaient
seulement apparaître quelques-uns de ses beaux cheveux roux. Il resta ainsi pendant plusieurs minutes (on ne peut pas dire qu'il soit très matinal), pour un démon c'est plutôt rare, mais ce jeune
homme a besoin de plusieurs heures de sommeil, comme quoi il faut une exception à tout. Sortir du lit ne fut pas une mince affaire, mais il finit par se lever enfin, son torse dévoilé, le drap soyeux du lit autour de ses hanches recouvrant également une partie de ses longues jambes athlétiques, la nuit il ne s'encombre que rarement de vêtements qu'il considère même comme inconvenant pour un homme... Du haut de son mètre quatre-vingts il scruta sa chambre de son regard flapi, il a mit du temps à constater qu'il n'était pas seul dans cette pièce, cinq jeunes filles étaient également présentes, pour être plus précis quatre succubes et … une démone de chambre, toutes tenaient compagnie à ce cher Morphée, du moins c'est ce qu'il pensait jusqu'à ce que l'une d'entre-elles s'agrippa à son torse musclé éclairé par la lumière du soleil à présent bien visible, la jeune démone aux prunelles envoûtantes lui susurra tout en le dévisageant :

« Vous partez vraiment ? Vous allez nous manquer, pensez à nous de temps en temps. »

Calme et posé, le démon s'abaissa doucement de manière à placer son visage en face de la
succube désappointé, il lui attrapa son fin menton à deux doigts pour lui murmurer d'une voix suave :

« Ne vous inquiétez pas mes jolies, à l'instant même où je sortirai de cette pièce mon esprit ne sera que pour vous mesdemoiselles. »

Il resta planté sur place un petit moment songeant à une chose importante qui lui trottait dans
la tête, sans vraiment se rappeler de quoi il s'agissait, puis il leva brusquement la tête et se précipita sur le siège où il avait soigneusement posé ses habits pour qu'ils ne se froissent pas et
enfila aussi vite que possible sa chemise blanche préférée ainsi qu'un pantalon bouffant où il se sentait particulièrement à l'aise tout en gardant un certain style, ensuite il n'oublia pas son sac,
petit et compact gardant le strict minimum de ses affaires.

Lorsque ce cher bourreau des cœurs, atteint le seuil de la porte, les cinq demoiselles étaient
réveillées, toutes en train de lui faire des signes d'adieu en lui souriant, celui-ci les regarda d'un air niais tout en agitant également sa main droite tan disque la gauche ouvrait difficilement la porte, en l'espace d'une seconde il disparu de la pièce remplie de charmantes femelles. A la sorti de la maison aux plaisirs, il arriva sur la grande place de la ville démoniaque, il reprit aussitôt une mine sérieuse. Le jeune démon resta statique à regarder le paysage, après tout c'est aujourd'hui qu'il quittait la Géhenne, franchement elle n'allait pas lui manquer, plus de 200 ans que le jeune démon s’ennuie dans ce lieu peu attrayant. Cette terre ne semblait receler aucun secret pour lui, on pouvait voir des terres infertiles à perte de vue, les arbres ne renfermaient aucune couleur, les quelques forêts donnaient un air d'océan de lames grisâtre cachant des milliers d'yeux inquiétants, certainement des gobelins, bref un décor lassant et inanimé.

Sa répugnance pour ce monde ne date pas d'hier, c'est tout de même un démon qui savait admirer la beauté que camouflaient chaque objets, chaque personnes, c'est dans ce but qu'il désire plus que tout aller en Ashia, mais à cause de sa fainéantise pour changer toutes ses habitudes, sa facilité quotidienne ainsi que bien d'autres choses il n'eut jamais le courage de quitter ce monde. L'élément déclencheur a été l'invitation de Mephisto, cela faisait bien une centaine d’années qu'il ne l'avait pas revu, pourtant on ne pouvait pas dire que les deux démons ne s'entendaient pas, loin de là. Il descendit les marches de la place en courant et se dirigea à pas rapides vers la grande résidence, là où le directeur de l'académie d'exorciste devait sûrement déjà
l'attendre. Cependant, il ne vit personne et puis ce n'était même pas une résidence, plutôt un centre avec des bars, restaurants et petites attractions ridicules pour les enfants, d'ailleurs il y avait
plus d'enfants que d'adultes ici, d'ici quelques temps ce lieu sera certainement un parc pour petits démons... En patientant, le beau jeune homme marchait calmement en direction du seul bar présent disons... pas trop loin de lui et comme à son habitude il attirait le regard de toutes les personnes ici présentes, plusieurs gamins lui tournaient autour et même leur familier, de plus que le démon a la sainte horreur de ces petites créatures turbulentes (qu'il considère entre parenthèse comme bien plus monstrueux que les adultes...).

« Ouep, mon beau petit gars je vous sert quoi ? »

On croirait rêver, (je tiens à préciser que le serveur est un homme...) il ne savait pas à qui il s'adressait, mais étant pas vraiment d'humeur à riposter, d'un regard las et ennuyé il lui répondit avec un ton quelque peu acerbe, mais concis :

« Ce que tu veux, mais fais vite et je veux quelque chose de fort... très fort. »

_________________
Acceptez-vous telle que vous êtes...

Je vous aimerez ainsi!

Dita | Epicode


Spoiler:
 


Dernière édition par Sytry le Lun 9 Avr - 0:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Captain Baka
Messages : 179
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31
Localisation : dans son bureau, une tasse de thé à la main et des pâtisseries à portée de sa bouche
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Lun 26 Mar - 19:00

Gehenna…Ma terre natale dont je n’avais plus foulé le sol depuis bien des siècles… Enfin, elle ne m’a pas trop manqué; il n’y a rien de magnifique ou de pittoresque comparé à Assiah. Tout était recouvert perpétuellement d’une lumière rouge sang, la végétation était grise, noire, bleu nuit, sans couleur, ternes…Bref, pas esthétique du tout!

Le seul point positif se trouve sur la place centrale et réside en un restaurant tenu par le seul Hybride de tout Gehenna. Ayant été éduqué en France, c’est un cuisiner du tonnerre. De plus, il a des origines italiennes lui faisant confectionner de paradisiaques glaces aux parfums étonnants tel que tomates séchées, carotte ou encore céleri. C’est là que j’ai donné rendez-vous à Sytry, un jeune démon venant tout juste de faire la demande pour se rendre en Assiah. Je ne le connais pas vraiment et nous n’avons qu’un très lointain lien de parenté quasi inexistant, comme toutes les familles nobles de Gehenna. A vrai dire, je ne l’ai vu qu’une fois, le jour de sa majorité...

Dans mon bureau, je m’empare d’une dague forgée dans une matière noire comme les ténèbres et ornée à sa base d’une onyx en forme de poire. Je m’entaille le pouce avec la lame composée d’un unique diamant. Mon sang noircit la lame et pénètre dans la pierre précieuse, la teignant de rouge vermillon. Je murmure des paroles oubliées de tous qui ne font pas trembler les murs mais apparaître un portail interdimensionnel. J’attends qu’il prenne les bonnes mesures puis je m’y glisse dedans. Le toboggan me conduit jusqu’à Gehenna et j’atterris souplement… Dans ma chambre, celle de ma demeure démoniaque située non loin du Palais Infernal. La femme de chambre dépoussiérant la commode bondit en arrière, non habituée à ma venue. C’est vrai que cela doit bien faire plus de 304 ans que je ne suis plus venu ici. Je fais un clin d’oeil à la pauvre gobeline avant de ne me souvenir que je suis le fils aîné de Satan, donc que je me dois de me comporter en tant que tel. Je prends alors un masque sévère et, d’un regard, lui fait signe de partir. Elle s’exécute en vitesse et claque doucement la porte derrière elle. Ah les nouvelles domestiques…Dommage que la précédente soit morte après 920 ans de bons et loyaux services, ses massages me faisaient un bien fou!

Ne perdant pas plus de temps sur des souvenirs, je passe dans ma salle de bain après avoir récupéré des vêtements plus décents pour ce monde-ci et me déshabille prestement en prenant bien soin de plier mes habits terriens afin de ne pas les froisser. J’enfile un col roulé noir, un pantalon noir et un manteau bordeaux. Je passe à ma taille une ceinture avec un étuis où je range ma dague, et sors de chez moi. Je contemple une dernière fois ma demeure et pars à mon rendez-vous.

J’arrive dix minutes plus tard, pile poil à l’heure. Une tignasse rousse m’avertit de la présence de Sytry. Assis à une terrasse, il commande d’un ton un peu dur ce que le restaurant propose de plus fort. Est-il en colère de ne pas me voir? Pourtant, je suis à l’heure… Préférant ne pas l’énerver davantage afin d’éviter tout combat inutile, je m’approche de face vers lui et le salue de loin avant de prendre place sur une chaise, prêt de lui.

Bel homme, un oeil bandé par un cache-oeil noir, il a un physique des plus attirants. Mon petit doigt me dit qu’il doit user et abuser de ces charmes…Mais bon, pas de jugements hâtifs.

« Bonjour. Désolé de vous avoir fait attendre. Je serai votre guide pour Assiah. Nous partons quand vous le voulez, Sytry. »

Bon, le vouvoiement est la base de la bonne entente même si j’aurais préféré le tutoyer vu notre différence sociale et le niveau de puissance nous séparant. Le serveur arrive avec une coup rouge sang, la dépose devant le roux et me demande ma consommation.

« Une coupe de glace maison, s’il vous plaît.
-Bien monsieur, j’arrive tout de suite. »

Il repart aussi silencieusement qu’il est venu. Je me tourne vers Sytry alors qu’il…

_________________

merci à masa et suzak' pour le kit!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grand marquis des enfers
Messages : 115
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 28
Localisation : tout près de toi, toujours et à jamais...
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Mar 27 Mar - 22:49

Le serveur parti aussitôt lui préparer le remontant censée lui relaxer l'esprit (oui je sais, ce n'est pas très logique, mais c'est comme ça chez les démons), le jeune homme prit donc aussitôt une petite table en pierre étrangement noire avec un certain charme d'ailleurs, tenu par un seul pied, les petites gravures sur les bords donnent un petit côté chevaleresque, comme dans ses histoires humaines où jadis les hommes se battaient remarquablement bien dans des armures particulièrement lourde. Quelle force, c'est remarquable ! Mais enfin avoir tant d'admiration pour des êtres aussi dénués de sens n'était pas dans ses habitudes, il se reconcentra alors sur l'ambiance générale qui se trouvait dans le lieu de rendez-vous, une de ses activités favorites. Il ferma doucement son œil couleur émeraude, quelques goudrons de houilles lui frôlaient le visage, touchant accidentellement son petit nez en trompette, les cris des gamins qui commençaient vraiment à l'irriter, puis vint des bruits de pas s’approchant de lui.

Lorsqu'il ouvrit ses prunelles, Mephisto était là, du moins il espérait, une personne vraiment
charismatique, d'un sourire narquois accompagné de son regard sévère qui dévisageait le visage du jeune rouquin, le salua puis s'assit à la même table que lui. Son ravissant regard vert se fixa tout à coup sur les habits du démons qu'il avait en face de lui, il en avait qu'un vague souvenir, mais ses habits n'étaient pas censés rayonner de part leurs couleurs, comme violet, rose ou blanc, tellement déçu de le voir dans des vêtements similaires à ceux que portent habituellement les résidents de la Géhenne, était-il vraiment le seul à ne pas porter de noir ? ...

« Bonjour. Désolé de vous avoir fait attendre. Je serai votre guide pour Assiah. Nous partons quand vous le voulez, Sytry. »

Le démon ne répondit pas aussitôt, il examina le contenu de son verre rempli d'un étrange liquide
rougeâtre que le serveur lui posa délicatement devant lui sous une petite coupelle qui franchement ne servait pas à grand-chose, commander quelque chose qu'il ne connaissait pas … ridicule, de
plus qu'il n'est pas friand d'alcool en tout genre. Il releva tout de même la tête vers son charmant guide, Asshia... le démon roux n'y était jamais allé, un endroit, ou plutôt il devrait dire un vaste
terrain de jeu qu'il avait hâte de découvrir.

« Une coupe de glace maison, s’il vous plaît.

-Bien monsieur, j’arrive tout de suite. »


De la glace, là à vrai dire le jeune homme n'osa rien dire voilà plusieurs centaines d'années qu'il
était vivant dans ce même endroit lugubre et il ne savait même pas ce qu'était une glace, il cacha son désarroi sous un beau sourire qui étira ses pâles lèvres. On pouvait voir dans les yeux de
Mephisto, une lueur étrange, ce genre de lueur qui anime les petits monstres lorsque leur géniteur leur offre leur première hachette, sauf que dans ce cas … c'est une glace. Il releva un instant le
menton vers le bel-âtre, la situation pouvait paraître bien risible, les gamins semblaient toujours être attiré par les personnes qui les détestent le plus, un peu comme un aimant, le gosse était réellement monté sur ses genoux, en train de jouer avec ses cheveux, un autre plus bas lui touchait et par la même occasion risquait de salir la belle chemise du maniaque. Garder son calme n'était vraiment pas une chose aisé, son regard blasé ne pouvait même pas atteindre celui de Mephisto, il passa deux doigts sur sa ride du lion, sa bouche s'entrouvrit, laissant place à un sourire crispé et déclara sur un ton relativement exaspéré :

« Je vous remercie de vous être déplacé sir Phelès, recevoir de l'aide d'un démon tels que vous
rempli mon âme de joie, ne vous inquiétez pas je gère la situation prenez votre temps pour manger votre en-cas, cependant j'aimerais si possible ne pas m'attarder dans ce lieu, voilà trop d'années que je traîne dans un endroit si... peu intéressant. »


Dans le même élan le rouquin se leva, prit d'une poignée puissante les deux abominations et les jeta à quelques mètres tels de vulgaires ordures, ils retombèrent curieusement mort de rire et continuèrent leur jeu plus loin, décidément il était bien plus difficile de comprendre le cœur
d'un enfant que celui des femmes...

Le beau démon se rassit sur sa chaise rembourrée sur un affalement grotesque, puis d'une simple gorgé il chopina sa boisson encore non identifié pour finalement reposer lourdement son verre sur la table. A ce même moment le serveur, un homme plutôt bourru, possèdent une forte moustache, mais nous laissa la note ainsi que la fameuse glace avant de repartir arborant un sourire chaleureux.

_________________
Acceptez-vous telle que vous êtes...

Je vous aimerez ainsi!

Dita | Epicode


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Captain Baka
Messages : 179
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31
Localisation : dans son bureau, une tasse de thé à la main et des pâtisseries à portée de sa bouche
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Mer 28 Mar - 21:51

Le serveur pose la coupe de glace devant moi et un verre contenant un sombre liquide rougeâtre atterrit dans les mains du rouquin. Je m’empare de la cuillère au long manche et la plonge délicatement dans la crème glacée. Elle s’enfonce facilement et je prélève une petite portion orange que je porte à ma bouche. Mmm…! C’est trop bon!
Je fais tout de même attention à garder un masque stoïque et aucune trace de ma joie intérieure ne s’imprime sur mon visage. Le goût sucré de la carotte sauvage envahit mon palet et explose sur mes papilles en un feu d’artifice gustatif des plus intéressants. Tout est dans l’excès ici, même les saveurs…

Une bande de gamin ayant ennuyé un peu plus tôt Sytry martyrise désormais un pauvre démon en forme de chat. A la différence du félin terrestre, ce n’est pas une mais quatre queues colorées dans un dégradé de bleu foncé qui subit l’attention des morveux. Je fronce les sourcils. Je n’ai jamais aimé les piaillements des gosses, ça m’a toujours profondément agacé. J’imagine que le mignon petit chat se transforme en un bulldog aux crocs acérés et irritable. Aussitôt souhaité, aussitôt fait! Les cris de peur des bambins et leur fuite d’ici m’apaisent et font devenir la glace encore meilleure, si cela est possible. D’un claquement de doigts, le bulldog reprend sa forme initiale sans me remercier d’un miaulement plaintif avant de s’enfuir à toute vitesse. Apparemment, les transformations c’est pas pour lui. je ricane le temps d’un battement de coeur et me tourne vers Sytry. Je lui adresse une figure vide de toute émotion. Cependant je ne peux dissimuler l’éclat de mes yeux indiquant mon intérêt pour ce jeune éphèbe.

« Vous vous ennuyez à Gehenna? Tiens, ça me rappelle quelque chose.. »

Bien évidemment, je fais référence à ma propre histoire. Le ton un peu douloureux qu’il a pris en parlant de sa terre natale me fait croire que quelque chose le retient encore ici. Curieux, je l’interroge:

« Mais vous être sûr de ne pas regretter votre départ? De ne laisser des coeurs de jeunes et jolies jeunes femmes brisés? »

Et je m’accorde une folie: un très léger et rapide clin d’oeil...

_________________

merci à masa et suzak' pour le kit!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grand marquis des enfers
Messages : 115
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 28
Localisation : tout près de toi, toujours et à jamais...
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Jeu 29 Mar - 18:19

Après avoir ingurgité cul-sec son breuvage, le beau jeune homme se stagna un instant, autant de par son expression faciale que par ses mouvements. La boisson qu'il venait de boire n'avait aucun goût particulier jusqu'à présent, c'était vraiment étrange, une drôle de sensation l'envahit, disons … très original, c'est comme si, en l'espace d'un instant il se retrouvait sur un navire en pleine mer, le vent frais lui rafraîchissait son doux visage, ensuite vient une impression de picotement, le liquide excitait ou plutôt ravivait chacune des nombreuses papilles du jeune homme. Une telle performance pour parvenir à un résultat si divin, cet homme est un génie !

Tout en savourant l'étrange mélange qui parsemait sa bouche d'un arc-en ciel de saveurs, Sytry tourna la tête, son regard avait reprit son éclat habituel, plein de pétillement et de joie, on pouvait également voir un sourire grandissant sur son visage. Les gamins brailleurs... il les avait presque oublié, d'ailleurs ils avaient l'air d'avoir trouvé un autre bouc émissaire, c'était une vague connaissance, un voisin qui appréciait tout particulièrement les centaines de bocaux contenant ses précieux globes oculaires humains (soit plus de trois cents, tous différents évidemment). Au même moment où Mephisto dévoila un léger sourire moqueur qui lui allait si bien, le visage félin de l'homme martyrisé prit la vilaine forme d'un animal enragé, bavant à chacun de ses horribles aboiements, les oreilles pendantes, les yeux semblaient montrer un sommeil agité, bien que ce ne soit qu'une vulgaire métamorphose. De plus, elle ne dura que quelques secondes environ, le pauvre démon, de nature plutôt timide, reprit son apparence puis partit en courant comme un dératé mort de honte, mais l'avantage de cette manœuvre est que les deux éléments perturbateurs en sont restés bouche bée, les pupilles très dilatées rempli de larmes naissantes.

Son regard émeraude se redirigea dans celui du roi-démon dans l'espoir d'y entrevoir, ou plutôt d'y ressentir la moindre émotion, grâce à son œil particulièrement étrange il en avait la possibilité cependant, rien, il ne ressentait strictement rien. Son beau visage emprunt d'une expression pourtant plaisante et réjouie n'en laissait ressortir aucun sentiment, comme s'il pouvait faire le vide dans son esprit de façon incroyable, enfin ce n'est pas particulièrement important, mais juste un peu frustrant.
Le démon déclara d'une voix quelque peu intéressé :

« Vous vous ennuyez à Gehenna? Tiens, ça me rappelle quelque chose.. »

S'ennuyer ? C'est le moins que l'on puisse dire, on ne pouvait même plus appeler cela de l'ennui, plutôt de la lassitude permanente, il vivote comme un petit vieillard (pourtant on ne peut pas dire qu'il soit bien vieux). A vrai dire cette langueur de date pas d'hier, le gamin qu'il était se lassé déjà de tout, de ce décor semblable où que l'on aille, de toutes ces personnes qui tombent sous son charme (surtout les femmes), bien qu'il aime cela on ne peut le nier, mais toutes ces succubes sont bien jolies, bien gentilles, mais tout est bien trop facile, trop répétitif, il veut du neuf quelque chose ou quelqu'un qui lui amène de la nouveauté...

« Mais vous être sûr de ne pas regretter votre départ? De ne laisser des cœurs de jeunes et jolies jeunes femmes brisés? »

Briser le cœur des femmes... très peu pour lui, étrangement à chaque fois qu'il repartait de chez une conquête, la personne en question était parfaitement consciente de ce qu'il faisait et surtout avec qui. Il ne parlerait pas non plus de tromper, puisque dans un sens il n'est jamais tombé amoureux, ce n'est qu'une certaine attirance charnelle et puis, il n'est pas le seul démon à désirer ce genre de choses, c'est juste un des démons qui a le plus de succès, dans sa tête il est logique que tout être le désir et c'est avec cette pensée qu'il a réussit dans ce domaine (son apparence y fait beaucoup aussi). De plus un démon ne ressent aucunement la pitié, ou du moins il n'en a jamais ressenti. En allant en Asshia il s'est fixé pour but d'essayer de se contrôler ne serait-ce qu'un peu, il ne voudrait pas se retrouver avec un petit hybride sur les bras...
Aussi bien il lui répondit tout à fait sereinement, ses doigts croisés tenant son menton avec un sourire en coin des plus charmant :

« Regretter ? Voyons mon cher, ce mot ne fait guère partie de mon vocabulaire. Mon cœur est
aussi libre que mon esprit alors pourquoi devrais-je me sentir coupable de mes gestes ? Je n'y vois aucune raison, je n'appartiens à aucune femme et … Aucun homme. »


_________________
Acceptez-vous telle que vous êtes...

Je vous aimerez ainsi!

Dita | Epicode


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Captain Baka
Messages : 179
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31
Localisation : dans son bureau, une tasse de thé à la main et des pâtisseries à portée de sa bouche
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Ven 30 Mar - 18:27

Un bisexuel? Ce jeune démon est décidément bien passionnant…Mais sa lubie connue de collectionner des globes oculaires de forme et de couleur variées ne m’inspire pas trop confiance. C’est un être démoniaque, après tout, et je ne l’ai jamais vu sous sa véritable forme. Autant rester le plus prudent possible…

« Vous êtes prévoyant. C’est bien, ça vous évitera pas mal d’ennuis une fois sur Terre. Quoiqu’il va falloir vous montrer très rusé envers les exorcistes.Si cela n’est pas trop indiscret, en quoi allez-vous vous transformer une fois à Assiah? »

Il peut garder sa forme actuelle, assez plaisante à contempler, il est vrai. Il n’attirerait pas trop l’attention, les jeunes d’aujourd’hui sont tous vêtus bizarrement et son cache-oeil passera pour un effet de mode intéressant. Il peut aisément copier le comportement humain mais il ne connait nullement Assiah autrement que par la vue qu’on en a du portail interdimensionnel et des histoires toutes plus farfelues racontées par des démons menteurs ou aventuriers. Toutefois, il est plutôt rare d’avoir des revenants, Assiah étant trop captivante pour que les voyageurs ne reviennent à Gehenna de si tôt. On ne les revoyait que lors d’évènements importants, comme la mise à mort d’une personnalité et autres spectacles auxquels tout démon se devait de participer.

Ma coupe de glace vide, je contemple le verre de Sytry. La liqueur nauséabonde me prend à la gorge et je dois me faire violence afin de ne pas masquer mon nez de ma manche. J’entrouvre mes lèvres et respire par la bouche. J’ai toujours eu en horreur cette décoction très prisée à Gehenna ayant la vertu de vous remettre d’aplomb en un clin d’oeil. Aucun contrecoup et une illusion de liberté la faisait élire boisson numéro un de l’Enfer. Même Amaimon en buvait, parfois, rajoutant du sucre. Beurk! Je préfère encore le jus de chaussettes horrible des Américains, pour dire…Quoique, je ne sais pas. Il faudrait que j’y réfléchisse ultérieurement.

Je me reconcentre sur cet aphrodisiaque démon au doux nom de Sytry _je me demande en passant quelle peut bien être l’origine d’un tel prénom_ et réfléchis à son avenir. En quoi allais-je le faire passer? Un exorciste pouvait être la bonne solution, mais il est trop puissant pour ne pas que l’on repère son aura, et trop faible pour la masquer entièrement. Exclu, donc. En étudiant tout ce qu’il y a de plus banal? Oui, ça pourrait marcher, à condition qu’il l’accepte. Sinon…Non, je ne voyais pas. Il faut dire que je n’ai pas trente-six mille choix, et tous tournent autour de l’enseignement vu que je dirige l’Académie de la Croix-Vraie. Mmm…Petit problème épineux…Et puis, après tout, je ne sais même pas encore sa réponse. Attendons donc qu’il ait proposé quelque chose. Et tel que je commence à le connaître, ça risque d’être surprenant…


_________________

merci à masa et suzak' pour le kit!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grand marquis des enfers
Messages : 115
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 28
Localisation : tout près de toi, toujours et à jamais...
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Lun 2 Avr - 15:19

« Vous êtes prévoyant. C’est bien, ça vous évitera pas mal d’ennuis une fois sur Terre. Quoiqu’il va falloir vous montrer très rusé envers les exorcistes. Si cela n’est pas trop indiscret, en quoi allez-vous vous transformer une fois à Assiah? »

Se transformer ? Très peu pour lui, il n'aime que trop passer des heures à se contempler, il se trouve tellement exceptionnel qu'il dit même ne pas avoir assez de mots pour se décrire (il a beau être narcissique, il ne critique généralement personne). D'ailleurs depuis qu'il est né, il parut comme un être excessivement beau à la cour infernal, qui attira les yeux de tout le monde et tous croyait de lui comme une beauté parfaite, puisqu'il pouvait donner de l'admiration dans un lieu ou l'on était habitué à y voir seulement de la banalité. D'après les légendes humaines, Apollon le dieu de la beauté serait parait-il moins plaisant à regarder que ce jeune démon, alors évidemment baigné dans un tel concert de louanges depuis sa plus tendre enfance, ce n'est vraiment pas la meilleure chose à faire si l'on veut qu'il devienne sage et responsable...

Il est vrai que sa beauté est digne d’intérêt (bon pas au point de se jeter des fleurs non plus...) et qu'ils soient humains, démons ou exorcistes il compte bien se l'approprier. De son magnifique œil verts brillants qui avait une expression dont rien ne peut donner l'idée, les sentiments les plus passionnés et les plus sombres s'y peignent à la fois (il faut toujours une part de la personnalité sombre pour séduire) jusqu'à sa taille svelte et bien prise annonçant plus de légèreté que de vigueur. Son air extrêmement pensif et sa grande pâleur avaient également leur part de charme, il a su s'imposer à la Géhenne alors que ce monde ne jure que par une force physique hors du commun, devenir un grand marquis des enfers avec un corps si fluet et faiblard, c'est tout de même bien
joué.


Pour les exorcistes, ils ne les considèrent pas comme une grande menace, certes ce n'est pas dans sa nature de considérer une quelconque personne ou situation angereuse, il possède la persuasion et la chance. La persuasion pour un démon, c'est chose banale, rien de surprenant, mais avec une
voix si envoûtante, une attitude qui correspond parfaitement, il pourrait même se perdre dans ses mensonges ... un vrai acteur en somme. Pour ce qui est de la chance, disons qu'il est plutôt bien heureux d'en avoir, étant particulièrement peu doué pour le combat et est passé maître dans l'art de la provocation quand quelqu'un ne lui revient pas. On peut dire qu'il est plutôt chanceux d'avoir à plusieurs reprises une certaine connaissance qui passait étrangement au bon endroit au bon moment (que de coïncidence dit donc), à moins qu'il n'est tout prévu ...

Aussi bien il répondit, de sa voix habituellement douce et agréable à l'oreille :

« Mon apparence se voit être une chose plus que précieuse à mes yeux, absolument rien ne
sera capable de convaincre mon esprit. Mon physique est ainsi et restera le même qu'en cet instant... Après tout mon cher, c'est cette beauté qui fait ce que je suis. »


A vrai dire, en qui il allait se faire passer une fois en Assiah... il n'y avait pas songé une seule seconde, être un exorciste serait tout bonnement impossible rien que le fait d'être contre sa propre race et de devoir se battre, en général, un grand frisson traversa son corps un instant. Un élève ? Pourquoi pas ! Se fondre dans la masse étudiante de l’académie de la Croix-Vraie pourrait s’avérer être une bonne idée (bien que son apparence trahit légèrement son âge, on lui donne plus la vingtaine qu'une quinzaine d'années). Ensuite lui vint l'idée d'un simple métier au service de
l’académie, il a toujours était fort doué dans les fourneaux, ses plats savaient raviver les sens cachés des personnes, ceux dont on a pas le moindre soupçon d’existence, de purs merveilles. Il
est également très doué pour la musique, depuis qu'il fréquente les courtisanes (qui ont l'habitude de distraire leurs invités en jouant d'un instrument) il étudie la musique humaine et joue
d'ailleurs de nombreux instruments simple à la fabrication comme le violon ou autres, principalement à corde, oui animer des soirées l’intéresserai également.

« Je ne me sens pas réellement capable de mettre ma vie en jeu comme les exorcistes, être un de vos élèves pourrait être une expérience intéressante, cependant mon penchant pour la paresse m'en dissuade... »

Le jeune démon afficha une mine enfantine, légèrement gênée puis continua

« Je pense qu'une activité telle que cuisinier ou musicien pour animer les soirées des jeunes conviendrait également, mais la décision est une chose que seul vous êtes en mesure de prendre sur ce sujet. »

Sytry, servant esclave de la Géhenne, un quotidien lassant, il lui fallait cette rupture elle était nécessaire, urgente, quelques semaines de plus, c'était tout perdre, c'était le fade enfer qui se refermait sur lui. Enfin la délivrance de cette souffrance approche et voilà de nouvelles et merveilleuse expériences qui s'annoncent à lui.

Aussitôt que le jeune démon regardait le suave Mephisto, il tressaillait puis admirait avec un sentiments de jalousie ce délicieux démon.


_________________
Acceptez-vous telle que vous êtes...

Je vous aimerez ainsi!

Dita | Epicode


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Captain Baka
Messages : 179
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31
Localisation : dans son bureau, une tasse de thé à la main et des pâtisseries à portée de sa bouche
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Mer 4 Avr - 18:53

Comme je m’y attendais, sa réponse est des plus étonnantes. Un démon cuisinier?! Mouhahahhaha!!! Si j’étais sur Assiah, nul doute que j’aurai ri jusqu’aux larmes. Mais ici, j’ai une toute autre réaction et reste de marbre bien que je sois plié en deux intérieurement. Cependant, il n’est pas une exception et je dois avouer que les démons sont plutôt bon pour cuisiner, comme le prouve celui au service des jumeaux Okumura et Rin-kun lui-même. Même si je ne fais pas parti du lot, mes plats étant trop _voire BEAUCOUP TROP_ épicés. Pas ma faute si j’aime faire cracher le feu à mon entourage, et ce métaphoriquement ET littéralement parlant! Enfin bon, on ne peut pas être parfait en tout, n’est-ce pas? Moi, narcissique? Pff! Même pas vrai d’abord!

« Un cuisinier, hein? Mmm… Pourquoi pas, après tout? »

Je me renverse en arrière, claque des doigts et paye les consommations. Puis, jetant un coup d’oeil à mon portable, je me lève.

« Nous ferions bien d’y aller si nous voulons arriver de nuit et être discrets. Il est déjà 21 heures humaines. Avez-vous vos bagages sur vous? »

Je m’attends à une valise assez imposante vu que Sytry-san m’a avoué être un peu narcissique et aimer prendre soin de lui. Je le détaille plus minutieusement: sa chemise entrouverte laisse entrevoir ses pectoraux naissant et met en valeur sa sveltesse naturelle. Son pantalon moule parfaitement bien ses jambes fines et le grandi un peu. Le vent jouant sur ses cheveux d’or rouge révèle son cache-oeil noir. Je me demande ce qu’il cache en dessous…S’implante-t-il ces globes oculaires qu’il collectionne? A moins que ce ne soit tout simplement un jugulateur de pouvoir. Encore un mystère à rajouter à la liste déjà impressionnante de ce personnage.

Il n’empêche que je ne me sens pas très à l’aise avec lui. Il possède un esprit fourbe, cachotier. Il est tel une anguille, toujours fuyant et glissant des mains dès qu’on s’en approche d’un peu trop près. Et ce genre de comportement cache toujours quelque chose d'horrible tapi au fond du détenteur d’une telle personnalité. Je suis peu être un peu trop paranoïaque mais ce ‘travers’ m’a bien des fois sauver la vie; je préfère écouter mon instinct. Je délivre ma décision d’un ton affable.

« Et bien, ça te dit de devenir mon pâtissier attitré? Celui qui occupe actuellement ce poste va très bientôt quitter sa place et partir à la retraite. En plus, il commençait à confondre le sucre et le sel. Beurk! J’ai bien voulu lui arracher la tête à ce moment là mais je ne voulais pas tâcher mon précieux tapis. »

Je le tutoie pour la première fois, attendant de voir sa réaction. Je pouffe, un sourire cruel se dessinant sur mes fines lèvres afin de donner le change à ce personnage de prince démoniaque qu’il me fallait jouer sur Gehenna...

_________________

merci à masa et suzak' pour le kit!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Grand marquis des enfers
Messages : 115
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 28
Localisation : tout près de toi, toujours et à jamais...
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   Jeu 5 Avr - 16:52

« Nous ferions bien d’y aller si nous voulons arriver de nuit et être discrets. Il est déjà 21 heures humaines. Avez-vous vos bagages sur vous? »

Sytry sentit son âme légère s'envoler vers une lourde nef de nuages qui croisaient dans le ciel avec une incroyable lenteur. Un fleuve de douceur coulait en lui. Enfin, enfin il allait quitter ce monde lugubre et sans grand intérêt, il jeta un dernier coup d’œil sur l'astre rougeâtre et leva une main en signe d'adieu, son regard s'éclaircissait, il avait vraiment hâte de découvrir les coins et recoins de ce nouveau monde dont il a tant entendu parler. Des rumeurs toutes plus extraordinaire les unes que les autres, certes toutes étaient infondées du fait que peu de démons ne reviennent de ce lieu étrange, mais ce sont de bonnes histoires qui donneraient envie à n'importe quel démon coincé à la Géhenne.

21 heures ! ah oui maintenant qu'il y pensait les humains coupent leur journée en heures et minutes, ici les journées n'existaient pas, ni de jour ou de nuit, il va tout de même avoir du mal à s'habituer aux coutumes humaines...

Pour ce qui est de ses affaires, il posa son sac sur son épaule droite, un sac bien petit en toile
blanchâtre, il ne semblait presque rien contenir. Il s'agissait en fait d'un démon mineur, drôle de forme en effet, mais particulièrement pratique lorsque l'on ne veut pas se trimbaler une valise aussi grosse que soi, ce petit sac qui d'apparence pourrait avoir l'air de renfermer à peine quelques bricoles, possède en fait l'espace équivalent à celui d'une bonne vieille armoire. En clair
c'est l'outil parfait pour un démon comme lui, trois bocaux en verre sont finement répartit dans un coin, tous rempli de ce qu'il pourrait admirer durant des heures donnant un petit côté macabre, il a ensuite gardé certaines babioles de la Géhenne pour la plupart, inutile, mais avouons-le, que ferait-on sans nos petits gadgets sans intérêt ?... Puis il a évidemment sa garde-robe, principalement composée de chemises et pantalons en toile ample, ou des habits particulièrement colorés et originales.

Le démon se tut un instant et plongea ses prunelles dans celle de son guide qui entre parenthèse,
l'examina en profondeur de son regard plutôt méfiant, il détestait cette expression faciale, après tout il ne ressemblait pas vraiment à tous ces démons, manipulateurs, sournois, voleurs, avides de
pouvoir et de richesse, lui était plutôt simple (bon si on laisse ce côté malsain à propos de sa petite collection personnelle bien sûr), charmeur certes, mais ne cache généralement rien, il apprécie la couleur et la beauté de toute chose, s'il doit servir de pion à un quelconque plan machiavélique, qu'il en soit ainsi, tant que ça ne contredisent pas sa manière de faire ou de pensée, ou même ses habitudes...

« Et bien, ça te dit de devenir mon pâtissier attitré? Celui qui occupe actuellement ce poste va très
bientôt quitter sa place et partir à la retraite. En plus, il commençait à confondre le sucre et le sel. Beurk! J’ai bien voulu lui arracher la tête à ce moment là mais je ne voulais pas tâcher mon précieux tapis. »


Lui arracher la tête ? Avant qu'il ne le fasse il aimerait inspecter ses iris en profondeur et s'ils sont
dignes d’intérêt, pourquoi ne pas les rajouter à sa collection (il n'est pas très sain d'esprit tout de même).

Être son cuisinier pourrait être pas mal. Il aurait préféré être entouré de monde, mais d'un côté
il aurait plus de temps libre pour aller se trimbaler en ville, quoi demander de plus, c'est parfait !
Il ne lui restait plus qu'à étudier les desserts humains qu'il semblait apprécier tout particulièrement
à la vue de la sucrerie glacée qu'il a englouti en un temps record.
Il se releva énergiquement, sa sacoche sur son épaule, son œil vert dévoilait une lueur ardente, résolu et affirma d'une voix entraînante :

« Eh bien mon cher Mephisto, j'accepte volontiers ton offre si alléchante, crois-moi tu ne seras pas déçu de mes services. J'ai mes affaires avec moi je suis prêt à partir. »

Il termina sa phrase avec un léger sourire puis en voyant Mephisto le tutoyer, il s'est dit qu'il en
ferait de même, du fait que la différence entre les classes sociales ou l'importance au sein de la cour infernale ne l'a jamais vraiment préoccupé,... Cependant, il garde une certaine marque de respect envers ses aînés.


... la suite du rp dans "la rivière de lave"

_________________
Acceptez-vous telle que vous êtes...

Je vous aimerez ainsi!

Dita | Epicode


Spoiler:
 


Dernière édition par Sytry le Jeu 5 Avr - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

ce n'est qu'un au revoir chère Géhenne [ PV : Mephisto] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» peinture pas chère
» Armée naine 500 points et peu chère :D
» Ce n'est qu'un au revoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Exorcist's Life :: Géhenne :: Ville Démoniaque :: Grand Place-